Prévention & réduction des risques en milieu festif.
Savoir plus, c'est risquer moins

L'ASSOCIATION PLAY SAFE contribue à répondre à de nouveaux besoins de prévention des conduites à risques entre autre dans les milieux festifs et milite pour une fête plus responsable.

PLAY SAFE est un acteur particulièrement concerné et engagé contre les addictions aux nouvelles « drogues » de synthèse (appelées aussi Nouveaux Produits de Synthèse, NPS)

PLAY SAFE existe et est un acteur associatif reconnu depuis 2012. L’association a d’abord mené des actions de collectes de fonds lors de la journée mondiale de lutte contre le SIDA sous le parrainage de Victoria Abril, Bob Sinclar, Antoine Clamaran… qui diffusaient ce message à l’attention de tous :
« PLAY SAFE s’engage pour la promotion des pratiques festives responsables et souhaite transmettre un message de prévention simple : toujours se protéger et se protéger par tous les moyens et de toutes les façons ! PLAY SAFE, ALWAYS & ALL WAYS ! »

Puis, devant la démocratisation et la multiplication des nouveaux produits de synthèse (NPS), + de 600 selon l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanie (OFDT), dans le domaine des addictions, la recrudescence des achats de ces produits sur internet, PLAY SAFE a développé le site internet de prévention et d’information www.playsafe.fr, sur les produits psychoactifs, sans oublier les maladies sexuellement transmissibles (MST) avec un nouveau slogan « SAVOIR PLUS C’EST RISQUER MOINS »

Dans un contexte de recrudescence des accidents liés à la prise de drogues de synthèse et suite à la mort de plusieurs personnes ayant consommé du GHB il y avait en effet urgence à réagir et à redéployer les actions de PLAY SAFE.

Il s’avère que la plupart des consommateurs de NPS dont le GHB/GBL se fournissent à ce jour essentiellement sur internet en passant par les moteurs de recherche qui sont leur porte d’entrée pour trouver des sites vendeurs et faire des achats de produits psychotropes ou détournés de leur usage premier ; ainsi une grande partie des drogues de synthèse consommées actuellement sont achetées sur
internet et non plus via des canaux de « deal » traditionnels.

Un constat unique et évident s’est imposé : la nécessité de repenser, d’adapter et de faire évoluer la prévention classique à cette mutation du « secteur » du narcotrafic et proposer des actions de prévention « e-disruptive ».
Le marketing social doit offrir de nouvelles pistes, de nouveaux outils de prévention afin de permettre une plus large visibilité dans le domaine de la réduction des risques et des dommages en ligne.

LES ACTIONS

LES ACTIONS de PLAY SAFE actuellement couvrent plusieurs domaines :

Online
Sur le Web : des actions marketing et communication pour accentuer la visibilité de sites liés à la RDRD afin contrer la visibilité et l’accessibilité des sites de ventes faisant l’apologie des NPS.
PLAY SAFE sollicite les moteurs de recherche sur internet afin de les impliquer dans une démarche participative afin que le site www.playsafe.fr puisse arriver avant les sites de vente lors des requêtes. A ce jour un partenariat a été validé avec Google qui nous a offert une large visibilité sur son moteur de recherche.
Sur le DarkNet
Actions pour conceptualiser et anticiper les actions de prévention possibles sur le DarkNet

Offline :
Sur le terrain
Formations et sensibilisation en milieux festifs des clubbeurs et des jeunes publics. Organisation d’événements pour lever des fonds pur lutter contre les discriminations et les conduites à risques.
Lanceur d’alertes, lobbying
PLAY SAFE milite pour que les acteurs d’internet soient plus responsables avec un objectif l’implication contre le narcotrafic associé à la cyber-criminalité et a porté son projet à la connaissance d’organisations telle que la Mission Interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA).
Dans ce cadre, PLAY SAFE organise et participe à des conférences de presse et des rencontres avec les pouvoirs publics.

SON FONDATEUR

A l’origine du projet PLAY SAFE Michel Mau, son président, qui a une vision panoptique, à la fois théorique en marketing social et pratique du terrain, a organisé les premières soirées caritatives PLAY SAFE en 2008 successivement dans les établissements du Printemps puis du BHV pour lever des fonds aux profits des associations de lutte contre le VIH.

C’est en 2012 que les acteurs de PLAY SAFE se structurent en association à son initiative.

Michel MAU peut ainsi mettre à profit ses connaissances afin d’apporter une impulsion et une nouvelle approche de l’information et de l’e-prévention disruptive des conduites à risques.