Prévention & réduction des risques en milieu festif.
Savoir plus, c'est risquer moins

Kétamine

Quelle que soit votre motivation pour consulter cette page, que ce soit par ce que vous avez décidé d’acheter de la Kétamine ou de consommer des produits listés sur notre site, par simple intérêt personnel pour vous informer ou par préoccupation pour quelqu’un de votre entourage, nous vous proposerons des éléments de réponse et des pistes concernant la réduction des risques et des dommages pour limiter les facteurs aggravants liés à la consommation de Kétamine.

Kéta, K, spé, spécial K, Kit Kat : il s’agit d’une poudre cristalline blanche utilisée comme anesthésique humain et vétérinaire.

Sous cette forme, la kétamine est sniffée, plus rarement injectée.

Effets

La Kétamine est un hallucinogène. A faible dose, dès les premières minutes, elle entraîne une désinhibition, avec un changement de perception du corps :  flottement, anesthésie, mais également perte d’équilibre et distorsion des sons.

A forte dose, elle provoque une dissociation du corps et de l’esprit qui rend difficile voire impossible la communication avec autrui. Les hallucinations (visuelles, auditives, tactiles) sont alors puissantes, avec quelques prises de conscience perturbantes, voire effrayantes.

Dommages

L’effet anesthésiant peut empêcher de prendre conscience d’une douleur ou d’un choc. Les mélanges avec l’alcool, l’héroïne et certains médicaments sont fréquemment à l’origine d’une dépression respiratoire. Des crise d’angoisse majeure et des délires (« bad trip ») sont possibles et peuvent entrainer un état confusionnel, proche de la démence aiguë ayant même parfois des conséquences psychiatriques durables.

La kétamine peut aussi provoquer des pertes de mémoire et de notion du temps. La « tolérance » du corps à ce produit est très importante de sorte qu’en cas d’usage répété, l’augmentation des doses prises majorent considérablement tous les risques déjà décrits.

ATTENTION

…au risque de dépression respiratoire en cas de dose trop forte ou de prises trop rapprochées. Un dosage trop fort peut aussi entraîner une perte d’équilibre et une chute brutale et dangereuse. Ne restez surtout pas seul.

En partenariat avec
EN CAS D’URGENCE
• Dans tous les cas, appelle ou fais appeler le 112 ou le 15
• Si la personne est consciente :
- Maintiens-la éveillée en lui parlant.
• Si la personne est inconsciente, dégrafe ses vêtements serrés, vérifie qu’elle respire et mets la en Position Latérale de Sécurité (PLS)
• Reste à côté d’elle le temps que les secours arrivent et renseigne-toi sur la présence d’un défibrillateur