Prévention & réduction des risques en milieu festif.
Savoir plus, c'est risquer moins

Et toi, les drogues, tu en es où ?

Est-ce que ça va vraiment si bien ?

Cela fait quelques semaines, quelques mois, plusieurs années que tu consommes des produits (licites ou illicites) pour faire la fête, plus ou moins régulièrement selon les périodes…

Voilà quelques points de repères pour t’aider à y voir plus clair et à te questionner sur ta propre consommation.

Un week-end sans faire la fête, ce n’est pas supportable.

Avant la fête, je commence ma soirée par des bières et des joints

Je ne peux pas affronter la descente sans prendre un autre produit pour en atténuer les effets.

J’ai déjà essayé sans succès de faire la fête sans produit.

Je prends systématiquement plusieurs produits pendant une fête.

En soirée, je pense plus à reprendre un produit qu’à profiter de ce que j’ai déjà pris…

Même si un produit ne me procure plus les effets recherchés, je continue à en prendre…

Même si je ne suis pas dans de bonnes conditions (déprime, fatigue, entourage...), je consomme chaque fois que j’en ai l’occasion…

Quand j’entends parler d’un nouveau produit, je cherche systématiquement à l’essayer.

J’ai déjà eu des épisodes délirants lors d’une prise de produits.

Je ne sais pas combien de produits je prends au total au cours de la nuit.

J’ai du mal à me concentrer sur une activité (travail, lecture…), à intégrer des informations nouvelles.

Ma consommation déborde du cadre festif, du cadre que je m’étais fixé.

Je manque d’énergie pour faire des choses que je faisais habituellement.

J’ai des problèmes de mémoire immédiate.

Il m’arrive de consommer seul.

Les études, le travail ne me motivent plus.

La semaine est trop fade, j’attends seulement le week-end.

Mes amis actuels sont tous des consommateurs comme moi ; les autres n’ont pas d’intérêt, je n’ai rien à leur dire.

Mon entourage se plaint de ma consommation.

J’ai progressivement abandonné toute activité (culturelle, sportive), cessé de voir mes amis de longue date.

J’ai du mal à dormir, je prends régulièrement des médicaments pour dormir.

J’ai perdu beaucoup de poids depuis que je consomme des produits.

Je suis toujours fatigué…

Je suis facilement malade (rhume, bronchite, etc...).

On me dit irritable, parfois parano.

Il m’arrive d’avoir des crises d’angoisse sans savoir pourquoi…

J’ai des brûlures, des éjaculations douloureuses, des infections, des problèmes gynécologiques réguliers : règles irrégulières, mycoses à répétition, irritations, infections urinaires...

Mes performances sexuelles, mon désir sont à la baisse…

Si tu te reconnais dans certaines de ces situations

Tu peux appeler un service d’aide téléphonique anonyme et gratuit : ADDICTIONS DROGUES ALCOOL INFO SERVICE (ADALIS) est le service national d’accueil téléphonique pour l’information et la prévention sur les drogues et les dépendances.

Voir les coordonnées

Tu peux rencontrer une association d’aide et de soutien, et aussi trouver des conseils

Contacts associations

Tu peux aussi en parler à ton médecin.

Si tu as un ami qui ne va pas bien, tu peux aussi trouver un soutien pour «t’aider à l’aider»

En partenariat avec
EN CAS D’URGENCE
• Dans tous les cas, appelle ou fais appeler le 112 ou le 15
• Si la personne est consciente :
- Maintiens-la éveillée en lui parlant.
• Si la personne est inconsciente, dégrafe ses vêtements serrés, vérifie qu’elle respire et mets la en Position Latérale de Sécurité (PLS)
• Reste à côté d’elle le temps que les secours arrivent et renseigne-toi sur la présence d’un défibrillateur