e-prévention & réduction des risques en milieu festif
Savoir + c'est risquer moins

Pipérazines

Quelle que soit votre motivation pour consulter cette page, que ce soit par ce que vous avez décidé d’acheter des Pipérazines ou de consommer des produits listés sur notre site, par simple intérêt personnel pour vous informer ou par préoccupation pour quelqu’un de votre entourage, nous vous proposerons des éléments de réponse et des pistes concernant la réduction des risques et des dommages pour limiter les facteurs aggravants liés à la consommation de Pipérazines.

Les pipérazines sont une famille de substances chimiques dont les effets stimulants sont à rapprocher de ceux de l’ecstasy et des amphétamines.

Trois pipérazines circulent depuis quelques années : la BZP (benzylpiperazine), la TFMPP (trifluoromethylphenylpiperazine) et la mCPP (m-chlorophenylpiperazine). A noter que la TFMPP est pratiquement toujours proposée mélangée avec la BZP, dont elle renforce  les effets.

Effets de la BZP et de la TFMPP
intensification de la perception des couleurs, et des sons, qui semblent plus enveloppants
intensification du toucher
communication et sociabilité favorisées
augmentation de l’activité intellectuelle

Effets de la mCPP
intensification de la perception de l’intensité des couleurs, qui paraissent beaucoup plus intenses qu’habituellement
intensification de la perception des sons
rires incontrôlés et euphorie (moins intense qu’avec l’ecstasy)
stimulation intellectuelle

Mais c’est aussi
nausées et vomissements
variations brutales de la température
sécheresse des muqueuses et notamment de la bouche
dilatation des pupilles
maux de tête, vertiges
maux d’estomac, diarrhée
tremblements, contractions de la mâchoire
accélération du rythme cardiaque
sentiment d’oppression au niveau du thorax (impression de gêne ou de blocage respiratoire)
blocage temporaire de la possibilité d’uriner
anxiété
« geule de bois » prolongée (pendant plusieurs jours)

Effets

Par ingestion les effets apparaissent au bout de 30 minutes à 2 heures. Par sniff ou injection, les effets apparaissent en quelques minutes.
Les effets durent le plus souvent entre 5 et 8 heures mais certains usagers rapportent des effets beaucoup plus longs encore..

Savoir plus, c'est risquer moins

Aucune dépendance n’est avérée avec l’usage des pipérazines. Certains effets secondaires très désagréables et fréquents pourraient expliquer qu’il soit difficile d’en devenir un usager régulier.

En l’absence de données sur les risques de l’usage de Pipérazines durant la grossesse, il est fortement déconseillé d’en consommer
durant la grossesse.

Ne pas en consommer dans un lieu à forte stimulation sensorielle (lumières vives, bruit intense, agitation) ou en consommer à proximité d’un lieu calme et sécurisé dans lequel l’usager puisse se retirer. En effet, l’hypersensibilité des sens que provoquent les pipérazines pendant plusieurs heures peut devenir très agressive et déstabilisante.

Se méfier des doses que l’on prend. La première fois il est conseillé de ne prendre qu’une petite dose et d’attendre que cela fasse effet. Les effets peuvent être longs à venir et durent longtemps, parfois à la limite du supportable.

En prendre seulement si l’on se sent bien dans sa peau et qu’on n’a rien à faire de particulier pendant au moins les 24 heures suivantes

Ne pas en consommer si on est sujet à l’épilepsie, si on a des problèmes rénaux

Eviter les mélanges avec d’autres drogues.

ATTENTION

La durée des effets combinée à certains effets secondaires et à l’hypersensibilisation de certains sens (toucher, vue, ouïe) peuvent
déclencher une crise de panique chez l’usager. La survenue d’un tel « bad trip » ouvre la porte à d’éventuelles complications
psychologiques pouvant nécessiter une prise en charge psychiatrique. Il n’y a pas de décès avéré à cause de l’une de ces substances.

En partenariat avec
EN CAS D’URGENCE
• Dans tous les cas, appelle ou fais appeler le 112 ou le 15
• Si la personne est consciente :
- Maintiens-la éveillée en lui parlant.
• Si la personne est inconsciente, dégrafe ses vêtements serrés, vérifie qu’elle respire et mets la en Position Latérale de Sécurité (PLS)
• Reste à côté d’elle le temps que les secours arrivent et renseigne-toi sur la présence d’un défibrillateur